Les plages des côtes basques, trop souvent fermées ?

Cela s’est produit maintenant à plusieurs reprises, les violentes pluies d’été n’ont pas épargné le pays basque. Ainsi, l’une après l’autre les plages de la côte basque se sont vues obligées de hisser le drapeau rouge indiquant qu’il y a un risque de pollution bactériologique. Bien que cela soit fait à titre préventif, cela ne manque pas de faire une mauvaise publicité pour les plages de la côte basque.

Une malchance pour les vacanciers

La mésaventure a commencé en début juillet lorsque la pluie est tombée 24 heures d’affilée, apportant autant d’eau qu’un mois de pluie normal. Il a donc été décrété qu’il est interdit de se baigner sur les 11 plages de la ville d’Anglet, ce fait s’est ensuite propagé sur les plages des villes environnantes comme Saint-Jean-de-Luz, Biarritz, Hendaye et bien d’autres encore.

Malheureusement, la mésaventure ne s’arrête pas là. À chaque fois que le mauvais temps s’installe, les plages des côtes basques sont obligées de subir le même scénario. Il est à savoir que le littoral basque est aussi le lieu où la majorité des rivières de la région ont leurs embouchures. On parle ici de la NIve, la Nivelle, le fleuve Adour. Par crainte que ces cours d’eau ne déversent tout un lot de bactéries dans la mer, la baignade a donc été interdite.

Les autorités prennent les mesures nécessaires

Les autorités locales connaissent bien leurs affaires. Qu’il y ait de fortes pluies ou non, un système de surveillance a été mis en place pour suivre de près les éventuels sources de pollution et s’assurer que l’eau soit de bonne qualité et propice à la baignade. Ce système de surveillance vient en renfort des actions entreprises par l’agence régionale de la santé (ARS) qui prend des mesures nécessaires lorsqu’une plage doit être fermée ou si les conditions météorologiques ne permettent pas la baignade.

Une bien triste situation

Ce qui frappe le plus dans cette histoire, c’est que l’on n’a jamais été habitué à voir le drapeau rouge attribué aux plages de la côte basque. Les conditions météorologiques du mois de juillet ont été un coup dur pour les acteurs touristiques et les infrastructures hôtelières des Pays basques qui espérait de faire de bons chiffres d’affaires durant l’été. Toutefois, le Pays basque ne manque pas de bonnes choses à voir et si vous êtes choisi une formule d’hébergement au sein d’un site de camping de luxe, vous aurez la certitude que les animateurs auront toujours de quoi vous occuper.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × quatre =